Gaspillage alimentaire

La Lutte contre le Gaspillage Alimentaire

gaspillage intro

Le 9e arrondissement est un des premiers à s’engager dans cette démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire qui associe les élèves, les équipes éducatives et les parents d’élèves.

  • Améliorer la qualité et réduire le gaspillage

La Caisse des Ecoles du 9e a pris la décision de faire évoluer la composition des déjeuners en généralisant les menus à 4 composantes depuis septembre 2015. Nous nous sommes en effet rendu compte que face à un menu à 5 composantes, un enfant délaissait le plus souvent l’entrée ou le produit laitier. Avec les menus à 4 composantes, les enfants ont plus de temps pour prendre leur repas et le fait de réduire le choix sur le plateau les incite à mieux manger ce qui leur est proposé. L’équilibre nutritionnel des plats ne se retrouve pas affecté par ce changement : nous respectons scrupuleusement les grammages conformes aux normes GEMRCN (Groupement d’Etude de Marchés en Restauration Collective et Nutrition). Pour les plus « gros » appétits, les accompagnements sont resservis à la demande.

La présentation des plats est importante dans la restauration. Elle doit contribuer à l’envie de manger. Nous avons généralisé l’utilisation de bac inox pour une meilleure présentation et moins de manipulation des aliments composant le plat principal. Cela passe aussi par une vaisselle attrayante et une décoration séduisante. Ces dernières années nous avons remplacé une vaisselle un peu austère par des assiettes aux coloris variés.

Un catalogue des entrées avec des « trucs et astuces » pour la décoration à destination des responsables de cuisines est mis a disposition des équipes et est régulièrement mis à jour avec les nouvelles recettes proposées.

Depuis le 1er janvier 2016 la qualité du pain a été nettement améliorée avec le choix de nouveaux fournisseurs dont plusieurs boulangeries de quartier du 9ème.gaspillage pain

Prendre du pain ne doit plus être un simple réflexe voilà pourquoi les panières à pain ont été déplacées en fin de self ou excentrées. Devant un plateau rempli l’enfant mesure mieux la quantité de pain qui lui est nécessaire.

  • Sensibilisation des acteurs

collecte1 collecte2

Par une démarche éducative et participative impliquant les enfants dans le tri, nous en faisons ainsi des acteurs responsables de leur repas. Cette prise de conscience interagit aussi sur leur comportement alimentaire hors de l’école et les incite à moins gaspiller.

Afin de sensibiliser les enfants à la problématique du gaspillage, la Caisse des Ecoles intervient sur plusieurs axes :

  • la diététicienne propose un atelier d’éducation nutritionnelle spécifique sur le sujet dans les classes et pour les activités périscolaires.
  • L’objectif de cet atelier est d’aborder avec eux les causes et les enjeux du gaspillage alimentaire et de travailler sur les moyens de le réduire à la cantine mais aussi à la maison.

les enfants sont devenus les acteurs majeurs du tri des bios déchets en fin de repas et visualisent ainsi l’ampleur du gaspillage au quotidien.

Un panneau d’affichage permet aux enfants de visualiser chaque jour le volume de bio-déchets de la veille et de voir les plats ayant remporté le plus de succès le mois précédent et qu’ils retrouveront dans les prochains menus. A l’inverse, l’affiche explique que les plats n’ayant pas rencontré l’adhésion des enfants seront retravaillés en interne avant d’être proposés à nouveau.

  • Sensibilisation des acteurs

Nous avons lancé le tri, la collecte et la valorisation des biodéchets dans les écoles en 2014. Ce sont donc aujourd’hui 3200 enfants du 9e qui sont impliqués quotidiennement dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et dans la valorisation des biodéchets.

Avec l’aide d’une start-up du 9e impliquée dans l’économie circulaire et le développement durable, Love Your Waste, nous avons opté pour le tri des bios déchets et leur traitement par méthanisation et production d’engrais. Et accessoirement nous avons ainsi permis la création de 6 emplois supplémentaires pour la collecte via la filière insertion professionnelle. Cette initiative nous a valu en 2016 le prix des éco-maire qui est avant tout un hommage à l’implication des enfants.

transfo dechet

La récolte des bio-déchets est ensuite transférée dans une usine de méthanisation dans l’Eure et le gaz ainsi produit (bio méthane) est ensuite directement injecté dans le réseau de Gaz de France ou utilisé localement.

Les directrices et directeurs des écoles, les responsables éducatifs ville et leurs animateurs ainsi que le personnel de la Caisse des Ecoles sont également totalement impliqués dans ce projet fédérateur. Cette initiative réunit donc tous les responsables présents dans une école entre le temps scolaire et le temps périscolaire autour d’un but commun.

Les résultats sont très concrets grâce à l’implication de tous : ce ne sont pas moins de 40 de biodéchets qui ont été collectés dans toutes les écoles de septembre 2017 à février 2018 et qui ont pu être valorisés en 6 000 m3 de biogaz assez d’énergie pour chauffer une douche par jour pendant 66 ans !

Depuis septembre 2017, le camion de livraison de la Caisse des écoles roule au gaz naturel (GNV). C’est ce gaz qui est produit par le recyclage des bios déchets de nos écoles !

Camion de la Caisse des écoles du NEUF (2)

En 2017, un partenariat a été signé avec l’association « Le Chaînon manquant » pour redistribuer les repas non consommés en priorité au centre de réfugiés mineurs du 9e arrondissement. La mairie du 9e a est récompensée par cette initiative lors de la remise des trophées des éco-maires en février 2018.